Le Règlement Général sur la Protection des Données renforcera le droit français à partir du 25 mai.

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram … vous avez vu apparaitre de nouvelles conditions d’utilisations récemment.
Encore ! oui, mais pour la protection des internautes que vous êtes.

Vous protégez de quoi au juste ?

Déjà, il faudra avoir 16 ans pour utiliser un réseau social sans l’accord de ses parents. Oui, oui, 13 ans dans la plupart des réseaux, mais pour cela certains « brideront » ce que pourrait voir votre pré-ado.

Ensuite ce nouveau règlement vous permettra de récupérer vos données et de les transférer sur un autre service.
Il sera aussi possible, en cas d’utilisation frauduleuse de ces données, de recourir plus facilement à la justice, voir de lancer une action collective. Y compris si l’entrepris est en dehors de l’espace européen. Et ça c’est une véritable avancée.

De plus, les termes et conditions devront se faire « sous une forme compréhensible et aisément accessible, et formulée en des termes clairs et simples ». Ce qui, avouons le, était loin d’être le cas avant !

Bref, le consentement des internautes, vous, doit être respecté.

Certaines données dites « sensibles » seront soumises à un cadre plus restrictif : « l’origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses ou philosophiques ou l’appartenance syndicale » ainsi que les « données génétiques, […] biométriques » et celles relatives à la « santé ou [à] la vie sexuelle [et à] l’orientation sexuelle ».
Oui oui, certains arrivent à vous classer dans tous ces domaines là sans que vous ayez eu à le déclarez, juste en analysant vos post, commentaires, jeux et analyses diverses gratuite sur les réseaux sociaux.

Quand c’est gratuit c’est vous le produit

Vos données valent de l’or !

C’est ce qu’a révélé le scandale Facebook / Cambridge Analytica
Facebook « en présentant le quiz comme un simple exercice académique, alors que celui-ci absorbait les données non seulement des participants, mais aussi de leurs « amis » Facebook. » a permis à Cambridge Analytica de revendre ces données. La Société anglaise a été accusée de « diffusion volontaire de fausses informations, à l’espionnage d’adversaires politiques,… » voir, d’avoir manipuler l’opinion américaine lors des dernières élections.

Pour nous, professionnels du web, le RGPD nous impose de mieux protéger vos données personnelles. c’est pour cela qu’il va y avoir quelques travaux sur le sites bientôt, même s’il y a peu de données à récupérer ici 😉

 

Plus d’info sur Le Monde ou sur le site de la Cnil